L’Iran dévoile un missile balistique de sa fabrication

Missile balistique

un nouveau missile balistique de fabrication iranienne

Missile balistique

Missile balistique

TEHERAN  Le ministère iranien de la Défense a dévoilé lundi un nouveau missile balistique, Fateh, (« conquérant ») lors d’une cérémonie organisée lundi. de fabrication nationale.II est capable « d’échapper aux radars et de frapper des cibles avec une précision parfaite », a rapporté l’agence de presse Tasnim. Cette nouvelle génération de missile Fateh est « un missile tactique flexible, échappant aux radars et d’une précision parfaite, conçu entièrement par des experts locaux et qui a remporté ses tests avec succès », a-t-il dit.

La production de masse de ce nouveau missile balistique aidera l’Iran à réaliser des progrès majeurs en termes de capacités de défense et de pouvoir dissuasif, a ajouté le ministre.

Les forces armées iraniennes n’abandonneront jamais les plans visant à promouvoir leur industrie de missiles et à renforcer les capacités de leurs missiles nationaux, a-t-il dit, ajoutant que l’ingérence étrangère dans les capacités de défense de l’Iran et les tentatives pour plafonner la puissance des missiles de l’Iran étaient inacceptables.

« L’Iran n’autorisera jamais des étrangères à faire ingérence dans ses affaires nationales », a-t-il déclaré. La République islamique a rejeté les appels des États-Unis à des négociations sur la puissance de défense de l’Iran. Lundi, l’armée de terre iranienne a présenté ses nouveaux produits développés en coopération avec des compagnies technologiques locales.  missile balistique

L’Iran va baisser ses prix du pétrole pour ses clients asiatiques

Parallèlement, l’Iran va baisser le prix de ses hydrocarbures à destination de ses clients asiatiques en prévision du rétablissement des sanctions américaines.

Une source au sein du ministère du Pétrole iranien n’a pas donné de détail sur le niveau de la réduction et a tenté de minimiser cette initiative en la présentant comme une pratique répandue dans l’industrie pétrolière.

France: Paris, la Capitale du Mossad

 

« Les remises sont proposées par tous les exportateurs de pétrole et font partie du fonctionnement des marchés mondiaux », a indiqué cette source à Irna.  Bloomberg a rapporté vendredi que le prix officiel du baril de brut, qui sera abaissé au mois de septembre par la National Iranian oil company (NIOC) pour les clients asiatiques, atteindrait son plus bas niveau en 14 ans par rapport au prix du baril de pétrole saoudien. Les Etats-Unis prévoient de bloquer les ventes internationales de pétrole iranien à partir du 5 novembre, date à laquelle une nouvelle série de sanctions entrera en vigueur, après le retrait américain en mai de l’accord sur le nucléaire conclu en 2015 entre Téhéran et les grandes puissances.  Plusieurs clients clés, dont la Chine et l’Inde qui achètent environ la moitié du pétrole iranien, ont indiqué ne pas vouloir réduire de manière significative leurs importations.

Les ventes de brut iranien pourraient baisser de 700.000 barils par jour par rapport à leur niveau actuel qui est de 2,3 millions de barils par jour, estiment certains analystes.

Cela dépendra de l’Union européenne qui s’est dite déterminée à protéger l’accord nucléaire et à résister aux sanctions américaines mais dont les entreprises et institutions financières sont plus vulnérables aux pressions américaines que ne le sont les compagnies asiatiques.

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine   S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 0097200 54 254 45 20    

Par email  Andredarmon78@gmail.com  Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

https://fr.calameo.com/read/0010965001feb059d1586?authid=wl2BnKg1JDc5

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.