Le FMI félicite Israël au sujet de la performance de l’économie du pays.

FMI

Le ministre des Finances Kahlone a déclaré : «Le rapport du FMI place l’Etat d’Israël au côté des principales économies du monde. Cela montre que notre économie est en croissance forte, stable, avec un faible taux de chômage « .
La mission du FMI a conclu sa visite en Israël et a félicité le ministre des Finances au sujet de la performance de l’économie du pays. « Les perspectives économiques de l’entreprise israélienne sont fortes. Israël a renforcé ses réalisations économiques en 2016 et a réduit la dette du PIB, le déficit public était de 2,1% du PIB, contre un objectif de 2,9%». En deux mots, les conclusions finales de la mission du FMI en Israël présentées au gouverneur de la Banque Israël Karnit Flug et au ministre des Finances Moshe Kahlone. D’autres économistes de la mission du FMI, dirigée par Craig Boimont ont ajouté : «l’économie a progressé de 3,8% et le taux de chômage a connu une baisse historique, tombant à 4,4%. » Il est ici question d’un document résumant les travaux de la délégation sur l’économie israélienne en 2016. Le FMI devrait publier dans les deux mois le rapport 2016 final. Le rapport du FMI est parmi les plus importants et est un élément clé dans la détermination de la cote de crédit d’Israël à l’étranger, qui obtient actuellement un A +. Le rapport est une bonne base dans la possibilité d’augmenter la cote de crédit d’Israël à un niveau plus élevé de  AA dans un avenir proche. Les économistes du FMI notent que “Israël bénéficie d’une croissance économique soutenue, d’une faible inflation, d’un faible taux de chômage, c’est donc une bonne période pour les réformes qui permettront d’atteindre une croissance plus élevée et de consacrer plus de ressources à la réduction de la pauvreté et au soutien des travailleurs pauvres.” Les économistes soulignent que les perspectives économiques pour les prochaines années sont “positives”, environ 3% par an.

En ce qui concerne le marché et les prix des logements, ils ajoutent que les initiatives et les mesures prises récemment par le ministre des Finances, Moshe Kahlon ont été utiles et peuvent atténuer la hausse continue des prix. Mais pour réduire le prix des logements, il faut augmenter l’offre au fil du temps. Les économistes avertissent d’une baisse forte et rapide des prix des logements, disant qu’un tel événement comporte des risques macro-financiers. Les économistes notent également que les mesures prises sur le marché du logement sont utiles mais coûteuses et leurs avantages à long terme ne sont pas clairs. En outre, ils appellent à accroître la productivité, les taux d’emploi, à intégrer les femmes arabes et les hommes orthodoxes dans le marché du travail et élargir leur soutien pour les travailleurs pauvres.

Source : Israel HaYom traduction Israël Valley

 

more recommended stories

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.