Fauda, l’arme fatale du cinéma israélien.

Fauda  Par Andre Darmon

Fauda

Faouda est un mot arabe qui veut dire en français, chaos, la pagaille ou bien encore Balagane en hébreu. Depuis 2015, la série israélienne Fauda a conquis non seulement le cœur des juifs  israéliens mais aussi des Arabes israéliens et des Palestiniens, tout comme de nombreux pays dans le monde, à travers Netflix. Fauda, c’est un peu, beaucoup l’histoire de l’unité Mista’arvim, cette unité faite de soldats d’Elite de Tsahal qui travaillent au cœur des villes palestiniennes, déguisés en arabe.  Ses deux créateurs, Lior Raz et Avi Issacharoff  sont issus de cette unité, ce qui lui donne une authenticité rare. La première série a été tournée dans le village de Kfar Qasem, pendant l’opération Bordure protectrice (Tsouk Eytan)  à l’été 2014.  C’est l’histoire  de la lutte impitoyable engagée entre une unité d’agents israéliens infiltrés et Abou-Ahmad, un chef terroriste du Hamas en fuite. Lior Raz qui joue lui-même, Doron, le chef opérationnel  de l’unité  se charge de retrouver ce chef terroriste qu’il était persuadé d’avoir déjà éliminé. Il se lance à sa recherche et tout cela se passe à quelques dizaines de kilomètres de Tel-Aviv ou de Jérusalem. Attentats, éliminations, drones inquisiteurs auxquels rien n’échappe, embuscades, c’est la fois un melange baroque de far-west et de guerre d’Irak dans les territoires.

Tribune libre : A la recherche des dix tribus perdues d’Israël

Ce qui semble passionner les spectateurs c’est que la série n’est absolument pas manichéenne et montre les deux côtés, le bon et le mauvais des deux peuples.  On retrouve la très belle LAËTITIA EÏDO qui joue le rôle d’un médecin palestinien, contrainte par les Palestiniens   faire des choses qui choquent l’éthique médicale.  Tournée pour les deux tiers en arabe et jouée par des acteurs israéliens juifs et arabes, « Fauda » a été récompensée en 2016 par six prix Ophir, dont celui de la meilleure série dramatique, par l’Académie israélienne du film et de la TV. Se passant dans les territoires les Israéliens de l’unité qui parlent couramment l’arabe l’utilisent bien évidemment avec la population mais aussi entre eux sur le theatre des opérations pour ne pas être découverts.

La suite dans le prochain numéro d’Israël Magazine  pour s’abonner au magazine 054 254 45 20 France  01 77 507 726  ou bien

Andredarmon77@gmail.com

Découvrez le magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

http://en.calameo.com/read/0010965009334e9e4e055?authid=egUtKtdmqYzc

S’abonner ou se réabonner à Israël Magazine

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.