Exclusif l’Interview du ministre israélien des Finances Moshe Kahlon

Exclusif l’Interview du ministre israélien des Finances

Moshe Kahlon ou La Révolution sociale

Par André Darmon et Elisabeth Dray

Les résultats exceptionnels de l’économie israélienne, les fractures qui restent cependant ouvertes au sein de la société, l’immobilier qui continue de faire des montagnes russes, les nouvelles réformes initiées par le ministre des finances Moshe Cahlon, président aussi de Koulanou, le parti  créé à peine il y a 3 ans  (un peu comme En marche en France) et qui a obtenu 10 mandats a la Knesset, nous mettaient dans l’obligation de le rencontrer. Il avait aussi envie de rencontrer un peu de cette communauté francophone qu’il connait si peu. Avenant, souriant, aimable, sans mièvreries,  Moche Cahlon nous  reçoit dans son bureau à Tel-Aviv, bureau qui donne sur un impressionnant panorama d’immeubles, immeubles symboliques qui sont au cœur de l’imbroglio majeur de l’économie israélienne.

Moche Kahlon,  suite aux élections anticipées de 2015, a revendiqué et obtenu le ministère des Finances, et a fini pour que l’on attribue à deux de ses partenaires de Koulanou, Yoav Galant, ex-général, le portefeuille du Logement, et à Elie Cohen, le portefeuille de l’économie. Ce qui fait que le parti gère une énorme partie de l’économie si ce n’est son ensemble.  Moshe Kahlon n’a pas hésité à affronter Benyamine Netanyahou, avec lequel il avait construit une nouvelle version de la radiodiffusion israélienne, sur plusieurs sujets dont les reformes qui viendront faciliter la vie des Israéliens et réduire la fracture sociale, nous affirme-t-il.

A  voir dans le prochain Israel magazine 197

more recommended stories

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.