Editorial décembre 20 André Darmon

la loi du retour modifiée

Editorial

Je suis toujours, chaque mois pour être précis, partagé entre l’envie d’écrire un éditorial tranquillement quelques jours avant la sortie du magazine de façon à ce que les idées soient claires, analysées, intelligibles mais avec l’appréhension de rater quelque chose et par ailleurs par la tentation de l’écrire juste avant l’envoi à l’imprimeur pour être certain d’avoir goûté jusqu’à la lie la teneur des évènements. Ce mois-ci je prendrais donc du recul en prenant finalement un peu…… d’avance. Aussi je ne vous parlerai pas de Bernard Henry Lévy, dont l’interview tardive m’empêche d’en disséquer les meilleurs fragments. Si plusieurs fois BHL avait fait la couverture du magazine, avais-je peut-être cédé en cela  à une mode qui le voyait apparaitre et paraitre incontournable partout ; cette fois-ci la démarche est plus, je crois, profonde, profondes comme pourraient être les réponses à nos questions qui porteront sur principalement l’influence du Judaïsme, de l’étude des textes sacrés sur la réflexion philosophique d’un homme qui connait certes ses racines mais qui n’avait pas eu le loisir, jeune, de les étudier, ni de les fouiller. Au-delà de tout,  lui demander  pourquoi  toutes les prises de positions, les actions, qu’elles soient humanitaires, sociales, militaires, économiques, sont presque toujours désavouées par les faits comme si Dieu la haut riait pendant que nous pétrissions nos certitudes.

La probable candidature républicaine de Donald Trump et sa possible élection comme président des Etats unis, outre qu’elle me fait bien rire, me rappelle modestement les débuts d’Israël Magazine ou l’on pensait que l’Edition d’un magazine franco-israélien était pure folie. Donc il est clair que l’avenir appartient aux fous et à la vitesse des technologies actuelles surpuissantes, cet avenir est déjà en embuscade derrière la porte. Notre interview (encore une) de Donald Trump par nos journalistes aux E-U elle aussi, a fait rire il ya quelques mois,  rire jaune maintenant certainement, parce que le commun des mortels n’arrive pas à juguler cette espèce d’étonnement condescendant mêlé de jalousie compulsive qui les verrait sans conteste a la place des grands de ce monde. Puisqu’on fond ce ne sont que des hommes, avec leurs travers sentimentaux, leurs  faiblesses financières et morales, leur cupidité. Normal !

On peut penser ce que l’on veut de Benyamin Netanyahou, mais sa capacité à se sortir de toutes les intrigues politiques locales, de toutes les chausses trappes géopolitiques, sa capacité à anticiper, son incapacité, mais est-ce bien une incapacité, à ne pas déléguer les problèmes de la caverne d’ Ali Baba de gaz sur laquelle sur nous sommes assis, gérer le problème turc et ses volontés hégémoniques, savoir se tenir loin du chaudron syrien tout en le surveillant de près,  préparer a sa manière ( l’avenir nous le dira vite) la fessée promise à l’Etat islamique, maintenir des relations de qualité avec quasiment tout le bassin méditerranéen, avec l’Ocde, avec l’Europe voilà qui devrait nous inciter à plus de modestie

Bibi tout comme Ronald Reagan, aussi faisait rire il y a quelques années. Mais Netanyahou a survécu à Bill Clinton, à Georges Bush et il survivra très certainement à Obama. Il survivra d’autant à Donald Trump que ce dernier lui donnera les forces d’asseoir la légitimité d’Israel. Editorial

 

La suite dans le prochain numéro d’Israël Magazine  054 254 45 20

Andredarmon77@gmail.com

Découvrez le magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

http://en.calameo.com/read/0010965009334e9e4e055?authid=egUtKtdmqYzc

 

http://israelmagazine.co.il/sabonner-a-israel-magazine/

 

 

 

 

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.