Donald Trump en Israël

« L’Iran ne doit jamais posséder une arme nucléaire, jamais »

Le president Trump accueilli par le President Rivlin.
Credit Photo GPO

 

Donald Trump restera le premier président américain à avoir visité le Saint-Sépulcre, lieu le plus saint du christianisme, puis le Mur des Lamentations.

Donald Trump s’en est une nouvelle fois pris à la République islamique, soulignant qu’elle devait cesser « le financement, l’entraînement et l’équipement meurtriers de terroristes et de milices ». « L’Iran ne doit jamais posséder une arme nucléaire, jamais ». Trois jours après la réélection du modéré Hassan Rohani à la présidence de l’Iran, le président américain a dénoncé l’accord sur le nucléaire négocié par son prédécesseur démocrate, Barack Obama. « Au lieu de dire merci aux Etats-Unis, il se sentent enhardis », a déploré Donald Trump depuis Israël, préoccupé par l’influence de l’Iran, son soutien à des organisations terroristes comme le Hezbollah libanais, un des grands ennemis d’Israël, ainsi que par ses activités nucléaires.

« Nous avons une rare opportunité d’apporter la sécurité, la stabilité et la paix dans cette région »

Donald Trump espère un accord de paix, et voit  « une rare opportunité d’apporter la sécurité, la stabilité et la paix dans cette région en éradiquant le terrorisme et en créant un rapport de paix et d’harmonie ».  » Nous aimerions voir Israël et les Palestiniens faire la paix », a-t-il déclaré. Alors que les dernières négociations israélo-palestiniennes, sous l’égide ont échoué en avril 2014, Donald Trump se rend aujourd’hui à Bethléem, où il sera reçu par Mahmoud Abbas. Le président américain cherche à obtenir des deux bords des engagements et des mesures de confiance. Le gouvernement israélien a ainsi adopté dimanche soir, « à la demande » de Donald Trump, des mesures destinées à faciliter la vie des Palestiniens et favoriser leur économie, notamment leurs voyages à l’étranger et les déplacements des dizaines de milliers de Palestiniens qui vont travailler chaque jour en Israël.

Avec La premiere dame, Melania Trump
photo by Haim Zach / GPO

« Je n’ai jamais mentionné Israël » avec les Russes

En présence de Benyamin Nétanyahou, le président américain a minimisé le scandale des informations classifiées qu’il aurait communiquées à des responsables russes. « Je n’ai jamais mentionné le nom d’Israël, a-t-il lancé, au sujet de cette polémique qui a empoisonné ce premier voyage à l’étranger.  Donald Trump a sous-entendu que les médias l’accusaient d’avoir transmis aux Russes des informations provenant particulièrement d’Israël et ce, sans l’accord des Israéliens.

« La coopération en matière de renseignement est fantastique, elle n’a jamais été aussi bonne », a affirmé de son côté le Premier ministre Benyamin Netanyahou.

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.