Les Défis du monde orthodoxe en Israël  Par Noémie Grynberg

 

Les Défis du monde orthodoxe
Ultra-Orthodoxes a Jérusalem

La croissance démographique de la population haredie, avec son impact sur l’économie et la politique nationales, a beaucoup attiré l’attention ces dernières années. Quelles sont les évolutions et les prospectives de cette communauté pour les années à venir ? C’est ce que tente de définir la dernière étude israélienne sur le sujet, publiée par l’IDI.

Fin 2015, la communauté haredie d’Israël comptait environ 950.000 personnes, soit un Israélien sur neuf (11% de la population). Environ 18% d’entre elles sont âgées de 0 à 19 ans et 8% de 20 à 46 ans. Le taux de croissance annuel de ce groupe se monte à 4% contre 1% chez les non-orthodoxes. Une natalité élevée donc : 40 naissances pour 1.000 femmes contre 21 pour 1.000 dans la population générale. Entre 2012 et 2014, le taux de fécondité atteignait en moyenne de 6,9 enfants par femme dans la communauté haredie (7,5 en 2003) contre 3,1 au niveau national. Ainsi, la structure par âge de la société orthodoxe ressemble à une pyramide avec une très large base composée de jeunes, même si le taux de fécondité devrait continuer à diminuer, atteignant 5,5 enfants par femme d’ici 2025 à 2029. En revanche, dans la population non-haredie, les groupes d’âge sont de taille similaire.

Suivant cette courbe démographique, le pourcentage d’orthodoxes en Israël devrait arriver à 14% en 2024 ; 19% en 2039 et 27% en 2059. Au fil des ans, cette communauté pourrait constituer

suite dans le prochain numéro

d’Israel Magazine

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.