fbpx

 La coalition gouvernementale dans la tourmente

de Nouvelles elections?

La coalition gouvernementale dans la tourmente

de Nouvelles elections?  coalition. Benjamin Netanyahou est soumis aux pressions des durs de sa coalition pour accélérer les implantations, voire annexer la Judée Samarie. Quelques heures avant le début de la rencontre avec son «ami» américain, le leader israélien, par ailleurs confronté à un début de crise gouvernementale qui pourrait provoquer des élections anticipées, a dû encaisser un nouveau coup dur. L’un de ses proches, Nir Hefetz, a signé avec les enquêteurs un accord lui conférant le statut dit de «témoin d’Etat», en échange de la mansuétude de la justice dans l’affaire dite Bezeq, du nom du plus important groupe israélien de télécommunications. la coaltion s’agite aussi autour de probleme des orthodoxes et de l’armée.

La police veut savoir si les Netanyahou ont cherché à s’assurer une couverture positive de la part du site d’information Walla en contrepartie de faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des centaines de millions de dollars à Bezeq, selon la presse.

Israël va fiscaliser les géants de l’Internet, Google, Apple, Facebook et Amazon

Attendu également devant l’Aipac mardi, M. Netanyahou devrait surtout parler de l’Iran, ennemi numéro un d’Israël, accusé de vouloir s’implanter militairement en Syrie, pays voisin de l’Etat hébreu. «L’Iran n’a pas renoncé à ses ambitions nucléaires», a-t-il martelé dans le Bureau ovale, estimant que l’accord sur le nucléaire entre les grandes puissances et la République islamique avait «enhardi» cette dernière. «Ils multiplient les agressions, même à nos frontières. Nous devons arrêter ce pays, c’est notre défi commun», a-t-il insisté. «Les Etats-Unis ne permettront jamais à l’Iran de se doter de l’arme nucléaire», a répondu lundi soir, également devant l’Aipac, le vice-président Mike Pence, rappelant la menace américaine de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien si les pays européens ne trouvent pas un accord avec Washington pour le durcir d’ici mi-mai.

De la part de Donald Trump, «le président le plus pro-Israël de l’histoire des Etats-Unis», il a apporté aux lobbyistes un «message simple»: «l’Amérique est aux côtés d’Israël aujourd’hui, demain et toujours».

 

La suite dans le prochain numéro d’Israël Magazine  pour s’abonner au magazine 054 254 45 20 France  0177507726.

Andredarmon77@gmail.com

Découvrez le magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

http://en.calameo.com/read/0010965009334e9e4e055?authid=egUtKtdmqYzc

http://israelmagazine.co.il/sabonner-a-israel-magazine/

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.