Porto Photo Andre Darmon

Il y a des pays que vous avez côtoyé longtemps lorsque vous viviez en France et que le hasard, les partis pris, ce qui se passait aussi dans ces pays (comme des dictatures par exemple) ne vous avaient pas donné le gout d’aller y faire un tour. De plus, leur passé antisémite, tout comme celui de l’Espagne ne vous incitait pas vraiment, vous interdisait même, à aller bronzer sur leurs plages et à visiter leurs musées. Ainsi les trois voisins latins de l’Hexagone, le Portugal, l’Espagne, et le Portugal, bien que proches m’étaient restés indésirables et lointains. Apres avoir en avoir terminé avec le deuil de ce passé morbide et m’être réconcilié avec l’Espagne et avec l’Italie, une Italie que j’imaginais terroriste et maffieuse mais  qui est une nation admirable,  j’ai décidé d’aller me rendre compte par moi-même que le Portugal ce n’est pas seulement Cristiano Ronaldo,  les clubs de Benfica de Lisbonne et de Porto du fameux José Mourinho.
Dans la ville et capitale des sept collines on marche, on marche beaucoup et ce ne sont que pentes et descentes bordées de maisons ou règne en maître, l’Azuelijo, ces carreaux de faïence ou de céramique héritées de l’ancienne domination maure. Dans  ces ruelles de Lisbonne au charme médiéval que l’on retrouvera à Porto mais aussi à Obivos ville qui est, elle, est restée presque totalement médiévale, on empruntera ces petits tramways jaunes, exigus mais plaisants qui traversent les deux villes comme un petit train pour enfants..

 

suite dans le numero 194 d’ Israël Magazine

 

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.