Petite chronique (déprimante) de la scène politique israélienne

 

REUTERS

Dans l’histoire agitée, compliquée et souvent très sophistiquée de la politique intérieure israélienne régentée depuis 1948 par un système électoral défectueux, il est des périodes où la confusion, la foire d’empoigne des intérêts personnels et le manque de perspectives atteignent un tel degré qu’ils ne sont pas sans susciter un certain dégout…

 D’un côté, outre certaines dissensions récemment apparues au sein même du Likoud (le « parti de gouvernement »), un Premier ministre visiblement usé et essoufflé par son long exercice du pouvoir – il a déjà battu l’an dernier le record de David Ben Gourion à la tête de plusieurs cabinets reposant sur diverses coalitions parlementaires. Lequel semble, d’après ce que ressassent les grands médias nationaux qui lui sont presque tous hostiles par principe, en passe ( pas certain NDLR) d’être inculpé par le Parquet et la police dans au moins deux affaires de corruption et/ou de « délit d’initié »… Sans parler du « monstre du Loch Ness » non encore élucidé de la sombre affaire de « pots-de-vin »  de la vente des sous-marins allemands à la marine israélienne dans laquelle de hauts gradés de Tsahal et des personnalités très proches de Netanyahou sont directement impliqués ! Un « nœud de crabes » face auquel le Premier ministre vient d’invoquer pour sa défense – face aux assauts de plus en plus pressants  menés contre lui par la police, les médias et la justice – son « droit légitime à des enquêtes rapides et discrètes » dans chaque affaire le concernant.

la suite dans le prochain numéro d’Israël Magazine  054 254 45 20

 

S’abonner ou se réabonner à Israël Magazine

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.