Le Bahreïn prend position en faveur d’Israël

Le ministre bahreïni des Affaires étrangères, Khalid ben Ahmed al-Khalifa

Le Bahreïn, premier pays du Golfe prend position en faveur d’Israël

Bahreïn

  Le ministre bahreïni des Affaires étrangères, Khalid ben Ahmed al-Khalifa

Sur son compte Twitter, Khalid ben Ahmed al-Khalifa, le ministre des Affaires étrangères du Bahreïn a déclaré qu’Israël avait “le droit de se défendre” contre l’Iran. Si le rapprochement entre l’État hébreu et les pétromonarchies du Golfe est un secret de polichinelle, jamais un haut responsable de ces pays n’avait encore aussi ouvertement pris position.

“Tant que l’Iran perturbe le statu quo dans la région et considère qu’il peut attaquer à sa guise les autres pays avec ses troupes et ses missiles, tout pays de la région, y compris Israël, a le droit de se défendre en détruisant les sources du danger.” C’est ce qu’écrit le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn, le prince Khalid ben Ahmed Al-Khalifa, sur son compte Twitter. C’est la première fois qu’un haut responsable des pays arabes du Golfe fait une déclaration aussi favorable à Israël. D’autant plus étonnant que cette information se trouve à la une du quotidien bahreïni Akhbar Al-Khalij, un des journaux les plus lus de la petite monarchie pétrolière.

Israël: une loi facilitant l’entrée en guerre

 

“Bahreïn a brisé un tabou”, estime ainsi le journal libanais L’Orient-le Jour, soulignant que cette déclaration a été faite quelques heures après “les frappes israéliennes contre des positions iraniennes en Syrie, qui auraient abouti à la destruction de 70 cibles militaires iraniennes”.

“Le message est clair”, poursuit le journal : Israël et les pays du Golfe “partagent la même aversion pour la République islamique d’Iran”. Cette déclaration est “une rupture” selon le consultant Michael Horowitz, cité par le journal : Il y a un rapprochement entre les États du Golfe et Israël, mais il est discret et non officiel. Les propos du ministre bahreïni tranchent par rapport aux non-déclarations des autres pays.” Pour l’Arabie Saoudite, le pays le plus puissant de la péninsule, “le coût politique d’un rapprochement avec Israël serait extrêmement élevé, puisqu’il pourrait éroder le prestige saoudien dans l’opinion publique des pays arabes, et renforcer le monopole iranien de la ‘résistance’ à Israël.”

La suite dans le prochain numéro d’Israël Magazine  pour s’abonner au magazine 054 254 45 20 France  0177507726.

Andredarmon78@gmail.com

Découvrez le magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

https://fr.calameo.com/read/0010965001feb059d1586?authid=wl2BnKg1JDc5

http://israelmagazine.co.il/sabonner-a-israel-magazine/

 

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.