par Yaacov BEN DENOUN

Un jardin d'enfant. Amona

Au-delà des enjeux politiques, des justifications des directions de parti, des gouvernants. Au-delà des résolutions de la cour suprême, des injonctions de quitter les lieux. Au-delà des promesses non tenues, des accords non respectés, du droit effracté au pied de biche, Amona est avant tout un drame humain, une lente déchéance pour 42 familles sommées de quitter leur village, leurs habitations, les écoles qu’ils avaient créées.

Des autobus que l’on remplit à la hâte, des personnes déplacées, des enfants qui pleurent, des mères qui se lamentent. Il n’est nullement utile de noircir le tableau, mais ce qui s’est passé en ce lieu dépasse l’entendement. Cette évacuation s’est produite en plein hiver, dans le froid, sans considération pour les personnes, pour leur fragilité, leur moindre résistance, alors que la température descendait au-dessous de zéro. Quelles seront les révoltes probables des enfants privés d’un avenir choisi, de parole, de la possibilité de choisir. Quels seront les traumatismes, les conséquences d’une telle décision prise, sabre au clair ? Des maisons que l’on transporte à dos de camions lourds, des bulldozers qui avancent, mâchoires ouvertes, qui broient murs, fenêtres, portes, des lieux de vie. Seule une solitude pesante réside dans ces collines herbues, sur ces parcelles désaffectées, privées des rires d’enfants, des prières, des pas des passants, des psaumes des mères.

Il reste des gravats, des parois éventrées, des poupées qui trainent, des traces de pneus, des griffures dans la pierre. Les plantes sauvages ont commencé à recouvrir les emplacements des maisons, à s’emparer des espaces, pour briser une parenthèse de vingt années. La synagogue est exsangue, il ne reste que des parois métalliques, des traverses de bois, des piliers épuisés. Les livres ont disparu, les séfarim aussi. Pas un écho, pas un souffle de respiration, Dieu est présent mais il ne se manifeste pas, apparemment. Suite dans le prochain numéro d’Israël Magazine

more recommended stories

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.