L’Implantation emblématique d’Amona a été évacuée dans une relative violence

Amona 2006 l’évacuation violente

Les policiers, mobilisés par centaines pour faire partir les quelque  habitants de cette implantation, ont fait face à la résistance de centaines de jeunes hommes. Les policiers israéliens se sont empoignés mercredi avec des centaines de jeunes habitants résistant à l’évacuation d’Amona et indifférents à l’annonce d’une nouvelle phase d’Implantation, la quatrième du genre depuis l’investiture de Donald Trump.

Les jeunes ont brûlé ce qui leur tombait sous la main, dressé des barricades de fortune et fait barrage de leurs corps pour empêcher la progression des policiers. Plusieurs ont lutté corps à corps avec les hommes en uniforme. « Comment tu te sentiras demain après avoir chassé un juif de sa maison », demandait à un policier un jeune dans un groupe défiant les forces de l’ordre. « Aujourd’hui, c’est mon tour. Demain, ce sera le tien », scandaient ses camarades, faisant référence au fait que certains policiers habitaient probablement eux-mêmes dans ces implantations israéliennes.

Israël pour sa part fait une distinction entre les implantations qu’il a validées et les autres, dites sauvages. Parmi les « sauvages », Amona occupe une place à part dans la conscience israélienne.

Enjeu d’une bataille de plusieurs années, Amona était vouée à la démolition sur décision de la Cour suprême israélienne, qui l’a jugée illégale parce que construite sur des terres privées palestiniennes.

Le gouvernement de droite est parvenu à éviter un déchaînement de violence dévastateur d’un point de vue politique. Il avait signifié que la justice ne lui laissait pas d’autre choix que d’évacuer Amona. Mais il a dans le même temps promis de poursuivre les Implantations.  Le gouvernement a annoncé la construction de 3000 logements supplémentaires,  contrepartie à l’évacuation d’Amona.  Le premier ministre a également annoncé mercredi soir la construction prochaine d’une nouvelle implantation pour accueillir les familles évacuées. Depuis la prestation de serment du nouveau président américain, Israël a annoncé la construction de plus de 6000 logements en Judée et à Jérusalem-Est.

more recommended stories

Israelmagazine All rights reserved Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.