A la découverte de la foi – Des chrétiens en Terre Sainte

hayovel-a-elon-morehLes liens entre les deux religions, juive et chrétienne, ont traversé des phases de tension, de distorsion, de rupture, de mise au rebut. Les Juifs, déchus de leur relation préférentielle avec Dieu, en raison d’une « élection » toujours mal comprise, étaient placés en position d’abjurer leur foi ou de disparaitre. Le « Vérus Israël »[1] était incarné par un christianisme en mal de reconnaissance, cherchant à s’imposer par tous les moyens, faisant œuvre de prosélytisme, de conquête des consciences, et ce souvent par la force[2]. Les Moïses nouveaux étaient devenus des missionnaires.

Yaacov Ben Denoun pour Israël Magazine.

Puis les temps ont passé, la faute originelle s’est diluée, la défiance a été remplacée et a permis au concile de Vatican II, dirigé par le pape Jean XXIII[3], d’ôter toute virtualité au peuple d’Israël, de lui restituer son importance, de réexposer son antériorité.  Israël est revenu sur sa terre et des chrétiens ont voulu témoigner qu’ils n’avaient pas cessé de percevoir que la terre et le peuple d’Israël ne faisaient qu’un, unité qu’ils se promettaient de découvrir.

Plusieurs organisations comme le LORI (les Œuvres Rassemblées pour Israël)[4] , ou le Christians united for Israël (un million de membres), se sont vite persuadés de l’importance qui devait être accordée au peuple d’Israël de retour sur sa terre, de la protection et du soutien qu’il était indispensable de lui offrir.
Des chrétiens évangélistes n’ont eu de cesse de parcourir les chemins, de s’abreuver à une eau apaisante, et sont venus arpenter des régions dont il était question dans leurs Bibles. Ces chrétiens sionistes ne se sont pas confinés dans la seule contemplation des lieux, des richesses que pouvaient offrir les reliefs et les vallées. Ils ont désiré apporter leur aide, retrousser leurs manches et reprendre contact avec la terre pour trouver des réponses. En 2005 un organisme appelé Hayovel (qui rassemble des chrétiens fervents, originaires des Etats-Unis, de la Grande Bretagne, du Canada…[5]) a été créé, par Tommy Waller[6], un chrétien évangélique américain, qui s’est pris d’amour pour Israël, et organise depuis 10 ans déjà, la venue de milliers de volontaires chrétiens sionistes, afin d’apporter un soutien aux fermiers du Shomron (Samarie). Ces travailleurs agricoles, durant plusieurs semaines, sont occupés à désherber les vignes, à planter de nouveaux pieds, à participer aux vendanges et aux cueillettes…

[1] L’Israël véritable
[2] Les croisades, l’inquisition, les crimes de sang, la Shoah…
[3] Nostra Ætate, promulguée le 28 octobre 1965, a amorcé le processus de réconciliation entre les deux communautés. Elle dénonce toute forme d’antisémitisme, affirme le caractère éternel de l’Alliance entre D.ieu et le peuple juif, et rejette toute notion de déicide.
[4] Un collectif d’associations chrétiennes qui s’est donné pour mission la fraternité entre Juifs et chrétiens des nations, et la réconciliation entre Israël et les nations.
[5] De 25 nations
[6] tommy@hayovel.com

more recommended stories

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.