fbpx

Le 1er avril 1933: le premier boycott nazi anti juif

1933

 Le 1er avril 1933

 Les magasins et sociétés juives désignés à la vindicte populaire par d’énormes J U D E  

1933
Autodafé organisé sous l’autorité et en présence de Joseph Goebbels, 10 mai 1933.

 

Par Marc-André Charguéraud

 

  Première grande manifestation antijuive du régime nazi, le Boycott des magasins et des sociétés juives eut lieu le 1er avril 1933. On est surpris des positions opposées prises à ce sujet par les différents groupes allemands au pouvoir comme par les communautés Juives américaines et allemandes.

                             

Le boycott eut lieu le 1er avril 1933. Dans toute l’Allemagne, les magasins et les sociétés juives furent désignés à la vindicte populaire par d’énormes J U D E, peints sur les vitrines et sur les murs. Prévenus d’avance, de nombreux magasins avaient baissé leur rideau de fer.  A l’entrée des commerces restés ouverts, des SA patrouillaient pour dissuader les clients qui bravaient l’interdit. Des vitrines volèrent en éclats, des commerçants furent molestés. C’est l’ampleur et la visibilité sans précédent du mouvement qui impressionna aussi bien les Allemands que les étrangers.

Paul-Joseph Goebbels, ministre de la propagande et de l’information du troisième Reich explique dans son journal les raisons de ce boycott : « Une propagande étrangère atroce nous cause énormément de soucis. Les nombreux Juifs qui ont émigré d’Allemagne excitent tous les pays contre nous …. Nous ne réussirons à mettre fin à la calomnie étrangère que si nous attaquons les gens qui en sont à l’origine ou au moins en sont les bénéficiaires, c’est-à-dire les Juifs vivant en Allemagne… C’est pourquoi nous devons lancer un boycott d’importance contre toutes les affaires juives en Allemagne. Les Juifs étrangers y regarderont à deux fois si leurs frères de race sont frappés dans le dos. »[1]

Si pendant les premiers mois de 1933, il n’y eut pratiquement pas de Juifs internés en tant que Juifs, ils n’en furent pas moins les victimes de pogromes locaux. Les SA organisèrent une série de boycotts contre les professions libérales et les commerces juifs. Plus grave, des professionnels juifs en vue furent battus à mort :

[1] Journal de Paul-Joseph Goebbels du 24 mars 1933 cité par Herbert A. Strauss – Op. Cit. p. 66

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Ou directement sur le site  www.israelmagazine.co.il

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

https://fr.calameo.com/read/0010965008faa8cac8dc1?authid=H07rFezd5v8e

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.